http://www.oummahgetupstandup.com Un antidote potentiel contre le virus Ebola - 2015  

--- ENGLISH TRANSLATION AVAILABLE HERE: antidote-ebola__US.html ---

Un antidote naturel potentiel contre le virus Ebola qui sévit en Guinée-Konakry, à Sierra Leone, au Liberia et en RDC serait disponible dans toutes les grandes villes du monde. Mon don de synthèse m'a permis de l'identifier avec 80% de chances que j'aie raison.

Ceci pourrait servir GRATUITEMENT aux africains pour lutter contre le virus Ebola

-SI- on s'y intéresse...
-SI- on essaie...
-SI- on signale que cela marche ou pas...
et SI oui...
-SI- on fait battre le tam-tam d'internet
POUR LE FAIRE SAVOIR AUX AUTRES......

Mon raisonnement tient la route, vérifiez-le par vous mêmes, les médecins africains n'ont qu'à essayer, cela ne coûte presque rien.

Les virologues ont constaté que les chauves-souris frugivores avaient eu le virus Ebola, mais qu'elles avaient eu le temps de développer des anticorps, et ils ne comprenaient pas pourquoi ou comment.

Veuillez remarquer que pour des "hommes de sciences", ils ne se posent pas beaucoup de questions...

Alors pourquoi seraient-elles protégées, les chauves-souris frugivores , et pas les hommes, les gorilles, les singes ???

Les hommes, les gorilles, les singes épluchent les bananes avant de les manger, mais PAS les souris frugivores qui n'ont pas de main: elles sont obligées de ronger la peau des bananes, avant de manger l'intérieur.

Et un remède de bonne femme connu pour se débarrasser des verrues (provoquées par un virus) est de mettre une peau de banane contre la verrue, pendant quelques semaines, en la collant contre la verrue avec un sparadrap.

L'antidote contre le virus Ebola existerait donc naturellement dans la peau des bananes.

J'ai mangé pendant deux semaines des bananes avec la peau, en les découpant en tranches, comme un saucisson, et je n'ai eu aucun problème digestif, bien au contraire, cela fait des fibres en plus.

Un moyen plus facile pour le donner sur des malades atteints d'Ebola qui voudraient essayer:

Laver les bananes, couper juste la tête et la queue, broyer les bananes dans un mixer avec du lait, et le donner aux patients qui le demandent, puis... faire des statistiques !

Il n'y a que comme cela, qu'on verra si cela marche ou pas !

Aucune contre-indication ! - Tout ce que les malades risquent, c'est d'être bien nourris pour pas cher.

Enfin, je ne crois pas que les chauve-souris frugivores soient le vecteur initial du virus Ebola.

Un homme passionné par la culture des bananiers expliquent sur son site que les pieds des bananiers contiennent plus de 200 virus différents dont certains ne s'attaquent qu'aux plantes.

Et il est connu que les virus migrent assez facilement entre le monde végétal et le monde animal.

Je pense que c'est une larve d'insecte qui est le véritable vecteur initial du virus ebola.

Les chauve-souris frugivores ne seraient pas seules à consommer accidentellement des larves d'insecte, les singes, les gorilles et les cochons sauvages en consommeraient aussi.

Merci de me tenir au courant de l'efficacité de cette idée, si elle donne de bons résultats ici:

cdltrATyahoo.fr (CDLTR-AT-YAHOO.FR)

J'ai fourni antérieurement et -gratuitement- des conseils pour lutter contre le virus ebola, sans grand intérêt des internautes, ce qui est dommage. A quoi sert Internet, alors ???

Documents PDF à télécharger et diffuser, merci:

Ebola virus.pdf (Version 6) Attention aux mouches & moustiques ! - Traitements connus (Version 4)

Rapport de l'O.M.S.: Rapport (FR) Report (US) - Infos en temps réel ici: Journal de la science

Une immunité naturelle au virus Ebola découverte dans 13% de la population au Gabon

(si un vaccin devait être fabriqué facilement, ce serait grâce au sérum des personnes possédant ces anticorps !)

Article de Wikipedia consacré à l'épimédie et statistiques sur les impacts du virus Ebola
 
© 2013 - All rights reserved