... www.transfert-tech.com - Projets en crowfunding
    FR | UK
 
Attention aux arnaques ! - Pour les éviter, demandez l'avis d'un électricien qualifié.
 

Arnaques aux éoliennes : Il suffit de taper les mots-clefs "arnaques aux éoliennes" sur www.youtube.fr pour obtenir une série de documentaire édifiants.

Quelques exemples : https://www.youtube.com/results?search_query=arnaques+aux+%C3%A9oliennes

 

Solution :

  • Ne faites confiance qu'à ceux qui vous proposent de visiter un prototype fonctionnant sur un site similaire au vôtre, sans nuisances sonores, dont les performances soie mesurées en temps réel, et dont le dispositif de régulation soie agréé aux normes de votre pays.
  • Choisissez les options proposées en kit de montage. (Où vous pouvez monter une partie des installations vous-mêmes afin d'économiser une partie de la main-d'oeuvre)
  • Exigez un devis détaillé avant de conclure un contrat, et demandez l'avis d'un électricien qualifié.
 

Arnaques aux panneaux solaires : Il suffit de taper les mots-clefs "arnaques aux panneaux solaires" sur www.youtube.fr pour obtenir une autre série de documentaire édifiants.:

Quelques exemples : https://www.youtube.com/results?search_query=arnaques+aux+panneaux+solaires

 

Solution :

  • Ne faites confiance qu'à ceux qui vous proposent de visiter un prototype fonctionnant sur un site similaire au vôtre,, dont les performances soie mesurées en temps réel, et dont le dispositif de régulation soie agréé aux normes de votre pays.
  • Choisissez les options proposées en kit de montage. (Où vous pouvez monter une partie des installations vous-mêmes afin d'économiser une partie de la main-d'oeuvre)
  • Exigez un devis détaillé avant de conclure un contrat, et demandez l'avis d'un électricien qualifié.
  • Si vous demandez un prêt pour le placement de telle installation, exigez de la banque que les remboursements sont dûs seulement après que l'installation est terminée et opérationnelle !
 

Dans tous les cas, le contrat de vente doit obligatoirement stipuler:

  • La production moyenne annuelle d'électricité qui vous a été estimée (avec un rabais à rembourser si cette production n'est pas atteinte)
  • Que ce qui vous sera livré doit être conforme au prototype que vous avez pu visiter. (régulation, stockage et dispositifs de régulation inclus)
 
Ce matin (18 avril 2017) dans BEL RTL Eco, Bruno Wattenbergh a évoqué une douloureuse histoire de panneaux solaires. Le journal L’Echo a relaté hier l’histoire de 500 ménages wallons qui ont signé des contrats pour l’installation de panneaux solaires, contracté un emprunt … et qui se sont vu contraints de rembourser mensuellement le prêt en question mais sans jamais voir les panneaux installés. Ils ont été victimes de la faillite de ce qu’on appelle un tiers payant. L’entreprise promettait à ces ménages une installation photovoltaïque qui, au final, ne devait rien lui coûter. Le ménage commandait l’installation, la payait, panneaux et montage, via un crédit. Et l’installateur touchait les certificats verts octroyé sur base de l’électricité verte produite, voire les subsides dans certains cas. Un système en lui-même qui n’est pas critiquable, qui fonctionne bien, notamment pour les entreprises et les collectivités qui veulent passer au solaire. Mais dans ce cas-ci, l’entreprise Home Vision a manifestement mal géré le mécanisme. Avec un résultat simple et douloureux, des centaines de ménages remboursent chaque mois une installation photovoltaïque qui n’a jamais été installée. Et certains ont été obligés de carrément vendre leur bien immobilier. Un jugement favorable Un des ménages concernés vient d’obtenir un jugement favorable qui pourrait faire jurisprudence et qui redonne espoir aux autres personnes lésées par cette malheureuse affaire. En pratique, ce mécanisme ne peut fonctionner qu’avec la collaboration d’un intermédiaire de crédit et ou d’une banque. Et le tribunal de première instance du Hainaut, en appel, vient de considérer que le fameux contrat de crédit était caduc. Le jugement évoque l’article 19 du crédit à la consommation. Lorsque vous contractez un crédit à la consommation qui mentionne un bien à financer, cet article prévoit que votre obligation de rembourser ce crédit ne prend effet que lorsque le bien est livré. L’organisme financier en question a bien tenté d’expliquer qu’il ne savait rien du contrat conclu par les familles avec Home Vision. Mais le juge a considéré que la banque n’aurait jamais conclu le financement, qui parfois approchait les 50.000€, sans connaître le mécanisme et les termes du contrat. Une information au moins fournie par les familles concernées. Et les conséquences de ce jugement en appel sont simples : les demandeurs sont libérés de toute obligation de remboursement. Une information qui va sans nul doute intéresser les centaines de belges victimes de la faillite d’Home Vision, ou d’entreprises comme Elect-Râ ou Solar and Co citées également hier dans le journal l’Echo. Source: msn.fr
 
Les inventeurs aussi se font arnaquer !
 

Voici ce qui arrive le plus généralement: Des commerciaux & financiers surveillent les concours et les foires aux inventeurs. Parfois ce sont des ingénieurs à la recherche d'idées et payés pour cela. Peu importe leurs nationalités.

Ensuite, ils se rendent en Asie (La Chine est devenue un bon terrain pour les investissseurs étrangers),et rajoutent un "petit quelque chose". Peu importe que ce "petit quelque chose" soie vraiment une amélioration ou pas.

L'important est que cela SEMBLE être une amélioration, que cela diffère quelque peu de l'invention originale, et que cela soie contestable devant des tribunaux pendant des années. Juste de quoi -avec de gros capitaux- faire beaucoup d'argent, et être à même de payer des avocats internationaux qui feront traîner les choses, et, si les tribunaux sont en Asie, achèteront discrètement les juges.

Croyez-vous vraiment qu'un inventeur d'envergure microscopique va gagner un procès dans des conditions pareilles, des procédures judiciaires très coûteuses, suivies de voyages coûteux ???"

 
 
Mentions légales  |  FaQ  |  Contact
 
© Green Technologies Transfert asbl 2016 - All rights reserved