... www.transfert-tech.com - Projets en crowfunding
    FR | UK
 
Notre vision
(Version imprimable ici)

Les richesses ignorées de l'Afrique (Juste un lien pour un peu de musique en accompagnement)

Tout le monde connaît les richesses minières de l'Afrique. Pourquoi les gaspiller en les vendant à bas prix dans le présent, si elle doivent venir à manquer dans l'avenir ? - Ces richesses sont "de faux amis", car elles ne sont pas renouvelables.

La surexploitation du gaz naturel, du pétrole et du charbon a mené les pays industrialisés dans une impasse dont témoignent tous les marché boursiers dans le monde. Copier le modèle économique des pays industrialisés, ne peut que mener l'Afrique à un désastre similaire, sans aucune voie de retour !

L'Afrique dispose de nombreuses autres richesses mal utilisées car ignorées. Ces richesses, "les vrais amis", car renouvelables en permanence, sont:

  • Le soleil à profusion, source gratuite et inépuisable d'énergie. « 5 % de la surface des déserts permettrait de produire toute l'électricité de la planète », affirment Patrick Jourde et Jean-Claude Muller[17], chercheurs au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et au CNRS.
  • Les vents, sources gratuites et inépuisables d'énergie
  • L'eau, à condition de la stocker pour de longues périodes dans des réservoirs à grande capacité
  • La terre de surface pour l'agriculture
  • La biomasse

Ces richesses peuvent permettre aux africains d'atteindre l'autonomie et de larges surplus pour ce qui est de l'approvisionnement en énergie motrice de base, en énergie électrique de qualité, en biocarburants et en alimentation.

Il faut exploiter ces richesses de manière judicieuse, pour atteindre une situation d'autonomie et de surplus pour ce qui est de l'alimentation, d'une énergie motrice de base, une énergie électrique de qualité, et disposer de biocarburants facilement utilisables. Il suffit pour cela de s'inspirer des manuels de chimie à la portée de tout étudiant du niveau de l'école secondaire, à la condition de devenir aveugle à trois faux amis, 3 mots seulement: "pétrole", "charbon" et "bois à brûler" .

Plan de prospérité (Juste un lien pour un peu de musique en accompagnement)

Nous vous proposons ce plan technique afin d'arriver à une autonomie et à une situation de surplus, les deux durables, à condition d'être bricoleur et de donner pas mal d'huile de bras.

Un point rouge représente un problème purement technique à résoudre. Nous essayerons de passer en revue chaque point de blocage en procédant par son analyse, sa résolution, puis une explication détaillée de ce que nous conseillons de faire pour le résoudre.

Un point vert veut dire que la technologie nécessaire est existante et facilement accessible.

Vous verrez de temps à autre un lien en bleu souligné. C'est un lien qui vous donnera accès à des informations détaillées, qui prendrait trop d'espace ici, car la présente page n'est qu'un Plan. Un repère. Une boussole pour indiquer la bonne route. Un général pour indiquer le plan de bataille. Rien de plus, rien de moins.

Certaines pages ne seront accessibles que par les administrateurs d'AgrioBioTech. Passons donc en revue les richesses principales de l'Afrique:

 
Le soleil à profusion Les vents L'eau La terre

Le soleil est régulier et produit environ 1.000 watts par mètre carré.

Il existe plusieurs façons de l'exploiter:

  • Les panneaux solaires
  • La centrale électrique thermique solaire
  • Les cheminées solaires

Les panneaux solaires coûtent chers, et doivent donc être réservés à un usage de base, l'éclairage, l'alimentation d'équipements informatique, de communication, et les équipements de surveillance.

La centrale électrique thermique solaire stirling concentre les rayons du Soleil, à l'aide de miroirs paraboliques, vers des tubes ou une chaudière contenant un fluide caloporteur. Les moteurs stirling ont besoin d'une source chaude et une source froide et sont capables de le convertir en électricité avec un rendement de 40 %.

La centrale thermoélectrique. Trop compliqué. Voyez vous-mêmes sur wikipedia avec le sujet thermoélectricité.

Les cheminées solaires sont peu onéreuses, mais nécessitent un travail très important pour la conception et le placement. Le mieux est de les construire soi-même. Elles peuvent produire un puissance bcp plus importantes que les panneaux solaires à bien moindre prix, mais l'énergie produite devrait être stockée à 20 % sous forme d'air comprimé, une force motrice connue dans tous les ateliers modernes, 60 % à réaliser l'electrolyse de l'eau, le reste de l'énergie pouvant servir à recharger des batteries de voiture classiques.

Stockage et production d'électricité.

Si on s'éclaire avec des diodes , pas besoin de reconvertir le courant continu en alternatif.

Par contre, il faut des onduleurs, qui reconvertissent le 12 volts courant continu des batteries en 220 V 50 Hertz utilisable par les ordinateurs .

Les politiciens européens ont choisi d'utiliser les éoliennes pour fournir de l'électricité 220V 50 Hertz à leur réseaux électriques.

Très mauvais choix, dicté aux politiciens européens (qui sont des ânes dans le domaine technique) par de grands consortiums nationaux.

Le résultat affligeant du choix des politiciens européens:

  • Chaque éolienne qu'on voit fonctionner en France, Espagne, Maroc et Tunisie coûte 1 million d'euros !
  • Ces éoliennes pèsent des tonnes, et il faut une grue imposante pour les placer et les réparer.
  • Le + FOU : Les pales de ces éoliennes se mettent en rideau quand il y a trop de vent. En clair: Au moment où le vent donne de de la puissance, elles font le ramadan. Pour ne pas tourner trop vite, pour ne pas éclater. Défaut de conception atomisant.

En Afrique, il faut concevoir des éoliennes très bon marché, facile à placer, et faciles à entretenir , qui ne soient pas destinées à alimenter directement un réseau électrique, ceci dû à la nature intrinsèque du vent, qui est erratique.

Ces éoliennes doivent servir:

  • A comprimer de l'air , qui est une force motrice facile à stocker et à utiliser; Cette force motrice peut-être utilisée pour extraire l'huile des plantes oléagineuses.
  • A produire de l'électricité continu (non alternatif) immédiatement utilisé pour réaliser l'électrolyse de l'eau , ce qui donne de l'hydrogène et de l'oxygène. La régulation est beaucoup plus facile, et pour extraire l'aluminium de l'argile pure (bauxite)
  • A actionner les pompes qui montent de l'eau des nappes aquifères ;
  • Dans les régions désertiques, à extraire l'eau de l'air .

L'hydrogène (à condtion d'être manipulé avec grande précaution !!!) peut servir comme gaz de chauffage, comme moyen pour réduire les oxydes métalliques en métaux (le fer par exemple) à la place du charbon.

L'oxygène peut servir à fabriquer de l'eau oxygénée (désinfectant), du nitrate pour les engrais , et d'autres applications bien pratiques

Il est important dans un premier temps d'être à même de disposer d'eau provenant des nappes aquifères.

Cependant, il est encore plus important d'être à même de stocker l'eau de pluie en hiver dans des citernes à très grandes capacités.

L'eau à plusieurs usages, dont certains peuvent être récupérés pour l'agriculture.

  • Il faut de l'eau potable
  • Il faut de l'eau pour les sanitaires (qu'on peut récupérer pour alimenter les plantes par le sol, et non en les arrosant pour des questions d'hygiène)
  • Il faut l'eau pour arroser les terres agricoles.

Etant donné l'ensoleillement très important dans les pays d'Afrique, il est important d'aligner en alternance arbres fruitiers et bandes de terre réservés aux plantes saisonnières (qu'on récolte et arrache une fois par an).

Les plantes saisonnières ont besoin d'ombre quelques heures par jour en période sèche.

L'argile contient de l'oxyde d'aluminium et de l'oxyde de fer, utilisables pour produire de l'aluminium et du fer.

En Espagne, on produit des milliers de tonnes de tomates sous serres: Il serait temps de penser à ce genre de pratique, non ?

 

 
 
 
 
Mentions légales  |  FaQ  |  Contact
 
© Green Technologies Transfert asbl 2016 - All rights reserved